Le Millepertuis et ses mille et un secret !

C’est la saison du Millepertuis ! Ces beaux soleils dorés égaient nos jardins et régale nos abeilles.

Cette plante précieuse a plus d'un tour dans son sac. Utilisée depuis des siècles, elle est aujourd'hui réservée aux pharmaciens et interdite d'usage comme beaucoup d'autres plantes. Elle reste en interaction avec de nombreux médicaments comme les antiviraux, les immunosuppresseurs, les contraceptifs oraux, la digoxine, théophylline, antidépresseur IRS et bien d'autres* (se renseigner auprès d'un médecin avant utilisation).


Le millepertuis contient des centaines de principes actifs, dont les principaux qui sont l’hyperforine et hypericine. Il est utilisé depuis l'antiquité pour soigner en usage externe les plaies, les brûlures, et les contusions par son action vulnéraire, anti-inflammatoire et anti-sceptique. En usage interne, il soigne les bronchites, les cystites chroniques ainsi que l’asthme. Enfin c'est un antidépresseur reconnu qui soigne les troubles de l'humeur lié au manque de soleil/lumière.

Attention lors de la cueillette, la plante est photo sensibilisante pouvant causer des brûlures sur la peau (exposition au soleil). Utilisez des gants !


Macérat huileux :

  • Remplir un bocal de fleurs fraîches (cueillies par temps sec l’après-midi) et couvrir toutes les fleurs d'huile d'olive bio (pour éviter la moisissure). En préférant les plantes fraîche vs plante sèches on conservera la force vitale de la plante au détriment de la conservation du macérat huileux qui contiendra plus d'eau. D'où l'importance de cueillir les fleurs lorsqu'elles sont bien sèches, donc dans l'après-midi par temps sec.

  • Laisser macérer au soleil pendant 1 semaine pour dynamiser la potion, puis couvrir le bocal pour que l'huile chauffe tout en la préservant des UV, cela pensant 3 semaines.

  • Vérifier de temps en temps l’état du macérat, puis après un mois, filtrer, conserver au frais à l'abris de la lumière.

Liqueur : laisser macérer une poignée de fleur fraîches dans 1 l d'eau de vie pendant 1 à 2 semaines, filtrer ensuite et ajouter le même poids en sirop de sucre. Laisser reposer 3 mois.


Tisane : laisser sécher les fleurs et boutons de millepertuis sur une claie, à l'abris de la lumière. Ceci pendant plusieurs jours voire semaine afin de ne plus avoir d'humidité dans les boutons floraux en particulier, au risque de perdre la récolte. En cas de moisissure (mycotoxines), ne pas consommer !


Baume :

  • Placer l’huile et la cire d'abeille dans un récipient et faire chauffer au bain-marie.

  • Remuer jusqu'à la dissolution complète de la cire.

  • Ajouter 4 gouttes d’huile essentielle d’une plante aromatique (thym, lavande, romarin…) ainsi que 8 gouttes de vitamine E pour 100 ml.

  • Verser dans des petits pots en verre stérilisés.


Références :

Le chemin des herbes, Thierry Thévenin, Cedric Perraudeau, Jacky Jousson.

Ceuilleurs-sauvages.ch :


*anti-vitamines K, la ciclosporine, la fexofenadine, la méthadone, le midazolam, la nevirapine, l'amitriptyline, l'indinavir, le phenprocoumon, la simvastatine, le tacrolimus et la warfarine #macerat_huileux #liqueur #plante_sauvage #comestible #tisane #fleurs #milleprtuis #baume

© 2018 crée par Marie Stephan - Ça Grouille SAS - 06610 La Gaude