L'extrait fermenté de consoude anaérobie à la Eric Petiot

Nous continuons avec la consoude dans la série fermentation. La n°2 indispensable au jardin ! Je me suis intéressée à la méthode de fermentation anaérobie de Eric Petiot car je n'ai jamais été satisfaite de mes purins classiques de plantes. Je vous avoue que les résultats de cette expérience sont bien satisfaisants malgré quelques décalages avec les "mesures types" de fermentation données par Eric Petiot dans son ouvrage Les Alternatives biologiques aux pesticides. Je suis bien impatiente de voir les résultats au jardin ! En attendant, je vous invite à lire le livre de l'expert en la matière, cité ci-dessus.


Consoude : rôles & usages au jardin

L'extrait fermenté (EF) de consoude s'utilise principalement comme biostimulant, en traitement préventif. Il renforce la floraison et fructification tout en apportant un grand nombre de minéraux (dominante potassium, mais aussi phosphore, magnésium, calcium, azote), d'oligo-éléments (bore, fer, zinc), micro-organisme et vitamine (B12). Il régénère ainsi les sols et renforce le système immunitaire de la plante. C'est LE biostimulant à pulvériser au jardin au début de l'été (on peut pulvériser dès avril lorsque la température du sol est supérieure à 12 C°). C'est aussi un excellent activateur de compost, alors n'hésitez pas à vider l’excédent de l'arrosoir dans le composteur (dilué à 5 %).

Comment l'utiliser au jardin ?

Potager et fleurs

  • Pulvérisation foliaire : dilué à 2 %, 1 à 2 fois par mois max

  • Pulvérisation du sol : dilué à 5 % jusqu'à 4 fois par mois max

En arboriculture :

  • En foliaire : 5 l de EF pour 100 l d'eau/ha par mois.

  • Au sol 10 l pour 100 l d'eau/ha , 1 à 3 fois par mois.


Attention : ne pas pulvériser en foliaire en cas de stress hydrique, températures chaudes, en cas d'attaque ou maladie sévère. Pensez à dynamiser l'EF avant chaque utilisation.


La méthode d'EF en anaérobie de E. Petiot

Cette méthode est particulièrement intéressante car la fermentation se réalise sans oxygène. L'EF réalisé en anaérobie produit une fermentation similaire à celle de la bière ou du vin et donnera une un liquide"acide-réduit". Cet EF sera bien plus bénéfique à la plante qu'un purin réalisé en aérobie dit "alcalin-oxydé". Cette méthode produit un liquide oxydé, entré en putréfaction. L'oxydation sera moins bénéfique pour la plante, voire attira les pathogènes.


Le Matériel :

Pour réaliser une fermentation anaérobie il vous faudra :