Concevoir, installer et entretenir un poulailler (2)

Ce deuxième article de la série "Poulette" est dédié au poulailler ! Le choix du poulailler ou sa conception est un aspect vraiment essentiel car les poules sont des animaux très vulnérables. Si vous voulez garder vos poules longtemps, il faudra bien les protéger contre les prédateurs : renards, fouines, chiens et même chats lorsqu'elles sont encore petites. Cet article vous donnera les éléments de réflexion pour bien concevoir, installer et entretenir votre poulailler.

Le poulailler : de la conception à l'entretien

  • Un poulailler doit être grillagé (spécial poule) et ce grillage doit être enterré pour éviter les incursions par le sol. Les fouines passent par des tous petits trous. Quant aux renards, ils grattent et écartent facilement les mailles d'un grillage, donc le travail doit être bien fait. Graine et Ficelle a réalisé une vidéo de construction d'un poulailler sur mesure qui est non seulement fonctionnel mais esthétique : voir ici.

  • Un filé par-dessus le grillage peut être aussi très utile pour empêcher des intrusions par le haut ou encore empêcher les poules de s'envoler.

  • Les nichoirs doivent être surélevés et complètement fermés. Seul une ouverture par une trappe doit permettre aux poules de rentrer et sortir. La trappe doit être impérativement fermée la nuit.

  • Pour plus d'autonomie et de liberté (et surtout pour ne pas dire adieu aux grâce-matinée et éviter d'être constamment là au coucher du soleil), il est possible d'installer des trappes automatiques avec minuteur ou capteur de lumière.

  • L'emplacement doit être près de la maison car l'entretien est quotidien. Cette proximité vous permet d'entendre vos poules en cas de panique et d'intervenir rapidement en cas d'attaque.

  • Il faut aussi prévoir un espace suffisamment grand pour qu'elles aient de quoi gratter, manger, courir, se rouler dans la terre, se percher...etc.

Notre poulailler :

Type de poulailler : notre poulailler était déjà là sur le terrain lorsque nous sommes arrivés. C'est un poulailler du commerce qui peut accueillir jusqu'à 6 poules. Nous en sommes très satisfaits au point de vu sécurité. Il complètement fermé et est composé de 2 trappes qui permettent de doublement protéger les poules des prédateurs.

Emplacement : le poulailler est placé sur une restanque de 18*3,5 m par que nous avons dédié aux poules. Il y a 4 arbres fruitiers dont 2 citronniers - qui sont devenus leurs perchoirs préférés - et un plaqueminier dont les kakis les régalent tout l'automne. Cet espace est jonché de grosses pierres sur lesquels elles peuvent se percher, mais aussi de petits cailloux qui sont indispensables à la digestion des aliments et à la production de la coquille des œufs.

Sécurité : Nous avons quand même dû ajouter un filet à poule électrifié car, encore petites, elles se sont faites attaquées par un gros chat blanc du voisinage. Autres avantages : la clôture leur coupe toute envie de s'envoler et de fuguer par peur de toucher la clôture. Cela prévient aussi l'entrée de prédateurs. Comme nous cultivons les parcelles nous n'avons pas envie de les voir manger les jeunes pousses ou salades et gratter les belles planches paillées. A noter : il faut régulièrement entretenir la clôture afin de ne pas avoir d'herbes ou de feuilles mortes en contact avec les fils électriques (baisse d'intensité).

Trappes automatiques : nous avons choisi de se libérer de cette grosse contrainte d’être constamment là pour ouvrir et fermer la trappe au coucher et lever du soleil. Les poules se règlent sur la luminosité environnante. Elles vont dans le nichoir environ 15 minutes avant la tombée de la nuit et se réveillent avec le soleil. Nous avons donc installé un portier automatique de type Chicken Guard avec minuteur qui actionne les 2 trappes du poulailler. Cela fonctionne parfaitement bien, le prix (124 Euros) en vaut le confort !

Le nichoir et le pondoir sont garnis d'un lit de paille bio*, auquel nous aimons y associer des coupes de lavande et de romarin selon la saison. Ces 2 plantes permettent d'assainir la paille et l'air du poulailler. En hiver pour leur confort et leur tenir chaud, on peut y ajouter plus de paille.

Compostage : La paille provenant des nichoirs est chargée de fiente qui va alimenter le compost en particulier en hiver. Les apports de paille du poulailler est riche en azote mais aussi en matière carbonée. Il faudra veiller à maintenir un bon équilibre N/C (2/3 de carbone et 1/3 d'azote) en ajoutant régulièrement de la matière fraîche verte et ligneuse car l'apport de paille sera hebdomadaire. Au printemps et en été, la paille mélangée de fientes peut être incorporée directement au sol ou être utilisée en paillage, mais avec parcimonie pour ne pas brûler les racines (éviter tout contact direct avec la plante).

Entretien : Nous désinfectons le poulailler une fois par semaine avec du savon noir ou d'autres produits naturels : le sol est gratté et passé au jet d'eau pour enlever les fientes séchées, la paille est complètement renouvelée et le mangeoire et l'abreuvoir sont bien nettoyés.

*La paille bio est assez compliquée à obtenir. Vous pouvez vous en procurer auprès des coopératives agricoles s'ils ont une demande importante d'autres clients ou les éleveurs locaux s'ils ont des surplus.

#Poules #poulailler

© 2018 crée par Marie Stephan - Ça Grouille SAS - 06610 La Gaude