La clôture électrique, LA solution contre les sangliers ravageurs

Comment lutter efficacement contre les sangliers

Suite à trois intrusions de sangliers en l'espace d'un mois sur notre terrain nous avons décidé de prendre les mesures nécessaires pour stopper les dégâts. Chaque incursion nous a valu de sérieux dégâts : restanques abîmées, arbres déterrés, planches de culture complètement retournées.

Nous avons cherché une solution efficace tout en étant la plus permacole possible et nous avons finalement opté pour la clôture électrique. Certes nous consommons de l’énergie, mais le constat est unanime, seule la clôture électrique est réellement efficace contre le sanglier, dixit les chasseurs du coin, la préfecture, les voisins, les blogueurs et les permaculteurs.

Nous avons demandé plusieurs devis à des professionnels, mais nous n'avons pas été convaincus par les propositions faites et refroidis par le montant des devis. Nous avons donc décidé de nous y mettre seuls et d'utiliser notre matière grise pour trouver la solution la plus adaptée à nos convictions et à nos contraintes (typologie du terrain et financière). Nous vous ferons plus bas un récapitulatif du coût de l'opération en temps et en Euros.

La conception de la clôture en fonction des contraintes du terrain

Typologie de notre terrain et contraintes :

  • terrain avec un fort dénivelé et en restanques

  • pas d’accès routier donc un effort important de manutention et de logistique

  • terrain argilo-calcaire, donc beaucoup de cailloux

  • environs 85m linéaire de clôture à installer

Solution mise en oeuvre :

Nous avons choisi de faire une première version test et de mesurer son efficacité. Si la solution ne s'avère pas efficace ou adaptée dans le temps, nous améliorerons en fonctions des résultats obtenus.

Nous avons installé une clôture composée de poteaux de bois non bétonnés et de fils galvanisés spécial sangliers. Le circuits est relié à un électrificateur qui fait circuler 10 000 volts dans le circuit.

Autres solutions proposées par des professionnels mais éliminées :

  • La clôture grillagée enterrée et bétonnée : nous n'avons pas souhaité bétonner notre terrain (pas écologique), ni le grillager ce qui aurait bloqué le passage à d'autres animaux plus petits et dénaturé le terrain. De plus, le coût du matériel est considérable : nous avons eu des devis allant de 1700 Euros à 3000 Euros (sans la main d'oeuvre), sans parler de l'effort de manutention pour apporter tout le matériel sur le terrain. Enfin, le sol étant caillouteux, s’était se lancer dans un travail de forçat.​

  • Clôture électrique bétonnée avec poteaux en bois tous les 3 m : mêmes arguments concernant le béton, la quantité de matériel et la manutention.

Installation et entretien de la clôture électrique

1. Débroussaillage & élagage

  • Il faut s'assurer de bien débroussailler tout autour de la ligne de clôture et à ras le sol afin qu'il n'y ait pas de végétaux en contact avec les fils électriques.

  • N'hésitez pas à bien élaguer les arbres et arbustes à une bonne distance autour de la clôture car la végétation repousse vite surtout au printemps.

2. Installation des poteaux et piquets en bois

  • 5 gros poteaux résistants en pins de 1,80 m (10 Euros) ont été positionnés dans des endroits stratégiques pour soutenir la structure de la clôture. Ces poteaux sont vissés dans des ancres métalliques qui sont elles-mêmes enfoncées dans le sol à coup de masse via un martyr.

  • Entre ces poteaux sont positionnés environs 25 piquets de châtaignier de 1,50-1,75 m (1,50 Euros) enfoncés de 50 cm dans le sol (1/3) et adossés à des murets de pierres sèches. Ils servent à orienter et maintenir la tension des fils électriques. Une astuce pour enfoncer les piquets : utiliser un martyr pour éviter de les fissurer. A noter, les espacements entre les piquets ont été déterminé par le dénivelé du terrain. Nous n'avons pas utilisé de règle précise.

  • Autres points d’appuis/d’ancrage : nous nous sommes aussi servis des arbres sur le terrain et des murets de pierres existants pour fixer les fils électriques.

3. Installation des fils électriques

  • Avant de fixer les fils galvanisés, nous avons fait un premier test avec un fil en coton témoin pour effectuer les ajustements nécessaires et fixer les isolateurs à la bonne hauteur.

  • Les lignes ont été fixées sur les piquets et poteaux grâce à des isolateurs en plastiques, soit 4 à 5 par support = 130 isolateurs. Les isolateurs se vissent très bien dans la pierre ou le béton avec des chevilles adaptées (c'est laborieux!).

  • 4 lignes de fils à électriser ont été tendues sur toute la longueur. Nous avons ajouté une cinquième ligne pour faire office de terre au cas où la prise de terre ne serait pas efficace. Il est important de respecter les hauteurs sous-fil. La ligne de terre se situe à 10 cm du sol (ce n'est pas important si cette dernière est en contact avec le sol et la végétation). La première ligne électrisée se situe à 20 cm du sol, puis la seconde à 40, 60 et la troisième à 80 cm du sol. Pour un sanglier on peut se contenter de 50 cm sur un terrain plat.

  • Pour tendre les fils nous avons utilisé des tendeurs installés au milieu de clôture pour mieux reprendre le mou (indispensable).

4. Électrification de la clôture :

  • La jonction entre les différents éléments se fait avec des fils double isolation (haute tension) pour les fuites de courant qui diminuent l'intensité de la châtaigne. Deux fils partent de électrificateur : un à la prise de terre et l'autre à la clôture. Des fils de jonction doivent aussi relier les fils de la clôture entre eux (en bout de clôture) si les fils de la clôture sont séparés. Dans notre cas, la clôture est composée d'un fil d'un seul tenant.

  • La terre est un élément primordial du bon fonctionnement de la clôture. Si la clôture est mal électrifiée, c'est la première chose à regarder. Vérifiez que le piquet soit bien enfoncé dans un sol humide et suffisamment long. Nous l'arrosons régulièrement avec les plantes autour. Si ce n'est pas suffisant, il est recommandé :

  • d'en ajouter un ou deux côté électrificateur (reliés en série),

  • voire une troisième côté clôture, si comme nous vous optez pour un fil de terre en bas de clôture,

  • cas extrême : relier les terres de l'électrificateur et de la clôture entre-elles.

  • Bien sélectionner votre électrificateur pour qu'il soit suffisamment puissant et adapté aux sangliers. Nous avons choisit un AKO-N3500.

  • Nous avons deux circuits électriques : un pour le poulailler qui était déjà existant, et maintenant un deuxième pour la clôture sanglier. Nous avons installé un sectionneur/commutateur pour pouvoir connecter deux circuits à l'électrificateur. Ce sectionneur permet de mettre en fonction les circuits indépendamment l'un de l'autre ou simultanément.

  • Il ne faut pas oublier d'installer des panneaux signalétiques qui indiquent que la clôture est électrifiée. Cela permet d'avertir les promeneurs, de plus c'est une obligation réglementaire.

  • Enfin il faut tester que tout fonctionne correctement. On peut tester facilement la clôture en la touchant avec un brin d'herbe. Si on ressent une décharge amoindrie c'est qu'à priori le système fonctionne bien. Pour être plus précis, nous avons utilisé un voltmètre (10-15 Euros) pour vérifier l'intensité électrique de la clôture à différents endroits. Si la tension est trop faible, on peut questionner l'efficacité de la terre (humidité du sol), ou la végétation en contact avec les fils électriques, ou encore l'isolation des fils (jonctions et isolateurs).

5. Prévoir un entretien régulier de la clôture Une clôture électrique nécessite un entretien régulier pour maintenir une efficacité optimale. Cela consiste à tester régulièrement le voltage de la clôture (toutes les semaines). Si on observe des chutes de tension, il faut vérifier les différents éléments vus précédement.

Si les piquets choisis ne sont pas en bois imputrescible ou traité, il faut vérifier leur solidité.

Enfin, il faut aussi observer le comportement des sangliers car ils vont tenter de trouver la faille. De même, le système mis en place est toujours perfectible. Donc il ne faut pas se décourager et trouver les moyens d'apporter des améliorations.

Le temps, le coût et les matériaux

Le coût total de l’opération :

  • Temps de conception : 2j

  • Temps de l'installation : 6j

  • Temps d'achat du matériel : 1.5j

Le temps de conception et d'achat du matériel ne sont pas à négliger. Il faut bien réfléchir aux besoins et au système à mettre en place, il faut se laisser le temps de mûrir le projet pour éviter des pertes de temps et pour acheter le bon matériel. Il est aussi utile de prendre le temps de discuter avec les professionnels en boutique et de ne pas hésiter à faire plusieurs coopératives.

Coût des matériaux :

Il faut compter env. 550€ pour les matériaux.

L'électrificateur coûte environ 200€ neuf, mais le prix peut vraiment varier selon la marque. Il est possible d'en trouver d'occasion en très bon état sur Leboncoin et autres sites.

Liste indicative des outils et des matériaux utilisés :

Matériaux :

  • 5 *ancres en inox : 5€ l'unité

  • 5 * poteaux en pin (9*9 cm) 1.80 m : 10€ l'unité

  • 12 * piquets perchettes noire non écorcé 1.75 m : 1.14€ l'unité

  • 12 * piquets ronds en pin 1.5 m : 2.75€ l'unité

  • 1 * câble galvanisé spécial sanglier 500 m : 35€ l'unité

  • 1 * câble de jonction double isolation 50 m : 50€ l'unité

  • 1 * fil témoin en coton 500m : 7€ l'unité

  • 3 * boites isolateurs plastiques (boite de 50) : 12€ l'unité

  • 3 * tendeurs rotatifs : 5€ l'unité *3

  • 1 * sectionneur : 14€ l'unité

  • 2 * plaques signalétiques : 0.94€ l'unité

  • 5 * blister attache cordelette (raccord fil électrique) : 7.81€ l'unité (boite de 5)

  • 1 * piquet de terre : 9.90€ l'unité

  • 1 * testeur voltmètre : 13€ l'unité

  • 1 * foret béton de bonne qualité : 10€ l'unité

  • 1 * électrificateur : 200€ l'unité

  • visserie et équerres : 65€

Outils :

  • Perceuse à percussion sans fil

  • Débroussailleuse

  • Tronçonneuse

  • Masse et martyr

  • Visserie adaptée

Les Blogs et liens utiles

Vous pouvez jeter un coup d’œil sur les sites suivants qui ont été utiles à la conception de notre clôture :


#clôture_électrique #sanglier

© 2018 crée par Marie Stephan - Ça Grouille SAS - 06610 La Gaude