Index

!

Adsorbsion

L’adsorption est un phénomène physique ou chimique par lequel des molécules présentes dans un liquide ou un gaz se fixent à la surface d’un solide. Par surface, il faut entendre non seulement la surface externe, mais aussi et surtout la surface interne du solide, lorsqu’il est de nature poreuse. L’adsorption est donc un phénomène de surface, à ne pas confondre avec l’absorption qui, elle, se définit par le remplissage d’un corps poreux par un liquide sans que ce dernier soit retenu par une autre force de capillarité. L’exemple type de l’absorption est l’éponge qui se remplit d’eau.

Agrégats :

Les agrégats résultent de l'assemblage de plusieurs éléments de base. La spécificité des agrégats, dans le cas où ces éléments sont des molécules ou des atomes, réside en ce que leurs propriétés physico-chimiques à l'équilibre dépendent de la nature des éléments de base mais aussi de leur nombre N. Lorsque celui-ci dépasse une certaine valeur, de l'ordre de quelques centaines, les propriétés rejoignent celles du solide massif.

Battance (définition Larousse) :

Défaut d'un sol qui, par dégradation de sa structure grumeleuse et de sa porosité sous l'action de la pluie, présente une induration (ou glaçage) superficielle.
 

Capacité d'Echange Cationique (CEC) :

La capacité d'échange cationique d'un sol est la quantité de cations que celui-ci peut retenir sur son complexe adsorbant à un pH donné. 

La CEC est utilisée comme mesure de la fertilité d'un sol en indiquant la capacité de rétention des éléments nutritifs d'un sol donné.

La CEC correspond donc au nombre de sites négatifs proposés à l'adsorption par l'argile et l'humus du sol. Chaque sol a une CEC bien précise qui correspond à la quantité de cations qu'il peut fixer, à un pH donné. Ces cations peuvent être des acides faibles ou des acides forts (H3O+ notamment). Il est préférable que ce soit des acides faibles qui occupent les sites de fixation : Ca2+, Mg2+, K+, NH4+ car ceux-ci sont les plus intéressants d'un point de vue nutritif pour la plante... Plus le sol est riche en argile et matière organique, plus sa CEC est importante.

La CEC est fortement liée au rapport C/N et au pH du sol.

Plus le sol est riche est riche en argile et en matière organique, plus sa CEC sera importante. Elle est donc directement liée au taux de MO et au pH. Dans un sol acide, les H+ vont se lier à tous les anions de la solution du sol sans laisser de place aux cations divalents (comme Ca2+ et Mg2+). Ces derniers ne peuvent alors plus assurer leur fonction de pont aérateur pour Ca2+ et de maintien de la cohésion pour Mg2+. 70% de Ca2+ et 10% de Mg2+ constituent une CEC équilibrée.

(Voir fiche www.supagro.fr)

Chaulage :

Le chaulage des sols est une technique agricole qui consiste à apporter des amendements calciques ou calco-magnésiens pour en corriger l'acidité du sol.

Colloïdes :

Complexe argilo-humique :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_argilo-humique

Le complexe argilo-humique (CAH), aussi appelé complexe adsorbant ou complexe absorbant, est l'ensemble des forces qui retiennent les cations échangeables (Ca2+, Mg2+, K+, Na+…) sur la surface des constituants minéraux et organiques des sols (le mélange de minéraux argileux et d'humus constituant le "complexe argilo-humique" à proprement parler). Ces cations peuvent s'échanger avec la solution du sol et les plantes et constituent le réservoir de fertilité chimique du sol, c'est ce qu'on appelle la capacité d'échange cationique.

D'un point de vue chimique, argile et humus ne devraient normalement pas se lier entre eux car les micelles d'humus et d'argiles sont toutes deux électronégatives, et se repoussent donc naturellement. Pourtant certaines communautés d'organismes vivant du sol (comme les vers de terre) sont capables de produire de tels complexes en liant les argiles et les humus 2.

On trouve ces complexes dans les agrégats constitutifs du sol où ils jouent un rôle écologique et agronomique majeur. Ils sont essentiellement d'origine biogénique (créés par le vivant) expliquent la stabilité (résistance à la pluie par exemple) et la productivité exceptionnelle des sols riches en humus et en matière organique. Ils protègent très efficacement les sols qui en contiennent de la battance des pluies ou de l'excès d'humidité 

 

Engrais verts : 

 

Erosion :

 

Floculation :

Horizons du sol :

Hydromorphe :


Hydrologie

Sol montrant des marques caractéristiques d'une saturation en eau régulière. Généralement, un sol à dominante argileuse a plus de chances d'être hydromorphe. Dans un sol hydromorphe la vie microbienne est noyée.

Hydrophobe :

lessivage : 

Le lessivage est le transport d'éléments par l'eau de pluie en direction de la nappe phréatique : soit des couches supérieures vers les couches plus profondes. Le Lessivage concerne uniquement les particules solides non solubles (exemple : les argiles).

Lixiviation : 

La lixiviation est similaire au lessivage mais ne concerne uniquement les éléments solubles puisqu'ils sont entrainés par l'infiltration des eaux après avoir été dissous (exemple : les nitrates).

Matière organique

Micro-organismes :

Rapport C/N :

Le rapport C/N 

Ruissellement :

Structure du sol :

Texture du sol : 

© 2018 crée par Marie Stephan - Ça Grouille SAS - 06610 La Gaude