© 2018 crée par Marie Stephan - Ça Grouille SAS - 06610 La Gaude

Le jardin-potager mandala

26/12/2018

Concevoir un jardin-potager en forme de mandala est une expérience de création intuitive et sensorielle.  Il n'y a plus de règle lors de sa création, ou peut être seulement une : se reconnecter avec ses sens et la nature. 

 

 

Le Design

 

Le jardin a été co-conçu avec la propriétaire qui s'est laissée inspirée des pétales du lotus pour la forme du mandala. A cela nous avons ajouté des composteurs en "keyhole" (canisse) afin d'avoir des zones de compostage proche de la cuisine qui servirons à alimenter la macro & micro-faune des buttes.

 

Pour l'histoire, le jardin mandala est un jardin particulier qui joue avec les courbes en s'inspirant du mandala tibétain. Les 5 éléments y sont représentés : l'éther au centre, l'eau eu Nord, le feu au Sud, l'air à l'Est et la terre à l'Ouest. Les choix des plantes et de leur emplacement peuvent se faire en fonction de ces 5 l'éléments et des notions énergétiques qui leurs sont associés. En référence un article sur l'origine et le sens du jardin mandala en France : Cultiver et méditer au jardin mandala.

 

Le choix des plantes

 

Le choix des végétaux a été ensuite décidé par la propriétaire qui souhaitait un mélange de légumes et de plantes adaptées au climat méditerranéen ne nécessitant que peu d'eau et d'entretien. Au niveau des couleurs, la propriétaire avait envie d'un dégradé de vert au niveau des feuillage, et si possible des fleurs toutes l'année. Le mandala se prêtait parfaitement à ce mélange de genre et de couleur car c'est à la fois un jardin et potager où se marient fleurs, arbustes, aromatiques, médicinales et plantes potagères vivaces et annuelles. A l'entrée de l'hiver nous n'avons pas eu un grand choix et nous avons opté pour des choux, artichaut, fraisiers et un panel de salades. Nous avons parié sur la montée en température des buttes pour tenir au chaud tout ce beau monde pendant les prochaines semaines de janvier et février. Les 4 pétales du mandala sur lesquelles pousserons principalement les légumes permettront une rotation facile des cultures sur un cycle de 4 ans (ceci afin de régénérer les buttes). En bordure, nous avons ensuite choisi de placer des plantes mellifères méditerranéennes qui résisteront aux chaleurs estivales et nourriront les pollinisateurs. 

 

La structure et la composition du potager

 

Les pétales centraux sont en forme de buttes, deux sont de type "Morez" (avec les keyholes) et deux sont de type "lasagne". Le choix de faire des buttes est avant tout en raison de la mauvaise qualité du sol issus du remblai de la construction de la maison. Le "sol" est quasiment absent, compacté et les horizons sont déstructurés. Les buttes vont permettre d'améliorer le sol en reconstituant une couche humifère propice à la culture potagère. Elles permettront aussi de recréer un environnement propice au développement de la macro et micro faunes du sol. Les buttes permettront aussi une certaine autonomie en eau, fertilisants et désherbage (grâce au paillage) et donc moins de travail d'entretien par la suite...  La seconde raison est esthétique, les pétales sont plus hautes donnant du relief au mandala.

 

Les 4 bordures sont quant-à-elles à niveau : simple passage à la grelinette, retournement des mottes, amendement de terreau et compost, et paillage. Les bordures se composent d'arbustes et de plantes vivaces sobres qui se contentent bien d'un sol pauvre caillouteux.

 

Toutes les allées ont été couverte de broyat d'olivier qui ont été taillés quelques jours auparavant, donnant une jolie couleur argentée qui brunira avec le temps, et cette sensation très agréable de marcher sur un matelas.

 

Le centre du mandala qui devait être un miroir d'eau a été remplacé par un oranger. On espère que l’énergie du centre du mandala (éther) lui conviendra ! 

 

* * *

Ci-dessous, les photos des différentes étapes de réalisation du jardin-potager en forme de mandala. Il n'y a plus qu'à attendre que ça pousse.

 

Share on Facebook
Share on Twitter