Ateliers pratico-pratiques, les mains dans la terre !

Bonne humeur et grands sourires, c'est l'effet "main dans la terre" ! À nos grelinettes, bêches, pics, et fourches pour transformer cette restanque gaudoise en potager.

Retour en image des ateliers 100% pratique, atelier clé du cycle de formation "démarrer son jardin nourricier". Le but de cette journée est très simple : apprendre à mettre en place son potager, de la préparation du sol à la mise en place de l'irrigation. C'est aussi l'occasion d'expérimenter différentes méthodes culturales.


Le point de départ

Nous avons travaillé sur une restanque qui a été désherbée pendant des années avec des arrosoirs d'herbicides, mais aussi débroussailler à ras au mois de juillet, car nous sommes en zone incendie rouge.

Le résultat ? Une terre noire brûlée par le soleil et les produits de synthèse.

Il y a 3 ans, j'avais amendé toute la restanque de fumier, de compost, de déchets de taille, de tonte, de feuilles mortes. Et puis j'ai laissé reposer sans débroussailler.

Le résultat ? 3 ans après, nous avons trouvé de gros lombrics, beaucoup de vie, une texture et une structure clairement améliorées. Ça commence plutôt bien ce potager !

Claire avec un lombric de la taille de son pouce !


Le plan du potager expérimental !

Dans le cadre de la formation, nous avons décidé de faire plusieurs expérimentations d'amendement, de paillage et d'arrosage :

  • buttes lasagnes,

  • culture sur bâche (de chanvre) avec engrais organiques déshydratés,

  • planche paillée (compost et fumiers),

  • tour aromatique,

  • zaï amélioré,

  • jardin de perpétuels,

  • arrosage automatique VS oyas.

Nous avions préparé un plan de culture détaillé pour faciliter le déroulement de la journée :


La mise en place du potager lors des ateliers 100% pratiques


Construction collective de la tour aromatique : belle énergie de groupe !

Mise en place des systèmes d'irrigation (au milieu : zaï + oyas) :

Création de nouvelles planches de cultures: grelinette, griffe, râteau, fientes de poules, fumier de mouton :

Mise en place des bâches de culture en chanvre bio :

Ces 2 journées ont été riches en apprentissage. Nous avons pu balayer un grand nombre de méthodes culturales, approfondir la notion d'amendement, apprendre à se servir des outils, installer un système d'irrigation, apprendre à planter et à semer.

À la fin de l'année, nous pourrons faire le bilan sur l'état du sol, la biodiversité, le volume des récoltes, la santé des plantes, l'efficacité des systèmes d'irrigation, les efforts de mise en œuvre et de maintenance sur l'été ! À suivre... !