L'extrait fermenté d'ortie anaérobie à la Eric Petiot

Le premier thème de la série fermentation est l'ortie, reine du jardin, cela va de soi ! Je me suis intéressée à la méthode de fermentation anaérobie de Eric Petiot car je n'ai jamais été satisfaite de mes purins classiques de plantes. Je vous avoue que les résultats de cette expérience sont bien satisfaisants malgré quelques décalages avec les "mesures types" de fermentation données par Eric Petiot dans son ouvrage Les Alternatives biologiques aux pesticides. Je suis bien impatiente de voir les résultats au jardin ! En attendant, je vous invite à lire le livre de l'expert en la matière, cité ci-dessus.


L'ortie : rôles & usages au jardin

L'extrait fermenté (EF) d'ortie s'utilise principalement comme biostimulant, en traitement préventif. Riche en azote, vitamines, minéraux, oligoéléments et micro-organismes, il stimule la croissance du végétal (feuille, racine, défenses naturelles) et régénère les sols. C'est LE biostimulant à pulvériser au jardin au printemps et à l'automne.



Comment l'utiliser au jardin ?

  • Dilution à 2% foliaire et 5% au sol (T° sup à 12°C, dès avril)

  • Pulvérisation foliaire : 1 à 2 fois par mois max

  • Pulvérisation du sol jusqu'à 4 fois par mois max

La méthode d'EF en anaérobie de E. Petiot

Cette méthode est particulièrement intéressante car la fermentation se réalise sans oxygène; L'EF réalisé en anaérobie produit une fermentation similaire à celle de la bière ou du vin et donnera une un liquide"acide-réduit". Cet EF sera bien plus bénéfique à la plante qu'un purin réalisé en aérobie dit "alcalin-oxydé". Cette méthode produit un liquide oxydé, entré en putréfaction. L'oxydation sera moins bénéfique pour la plante, voire attira les pathogènes.


Le Matériel :

Pour réaliser une fermentation anaérobie il vous faudra :

  • Un bidon hermétique à toute entrée d'air avec robinet

  • Une bonde de dégazage, qui peut être fabriquée maison ou achetée

  • Du