Le potager Mandala de Tourrettes sur Loup : une saison riche en tomates !

L'aventure du potager Mandala de Tourrettes sur Loup a commencé en janvier 2019, par une préparation de sol bien costaud : buttes lasagnes et forestières au menu ! Voir article sur la conception et réalisation ici.

Après avoir apporté des kilos de bois, broyat, feuilles mortes, de fumier, compost, tonte fraîche et de paille, la vie a repris très rapidement ses droits sur une litière bien équilibré et aéré. Le sol qui était à la base de qualité médiocre, mélange de gravats et de terre argileuse compact, est devenu grumeleux, plus structuré et clairement plus équilibré. Nos mains s'enfoncent aisément sur plusieurs centimètres... Chose impossible avant la création des buttes.

La méthode permacole ou agroécologique des buttes a encore une fois porté ses fruits malgré les fortes chaleurs estivales. Les récoltes ont été abondante en tomates en tout genre, salade, blettes, épinards, fraises, courgettes (un peu moins cette année de forte chaleur). La propriétaire, très précautionneuse avait couvert son potager de parasols (pas de photos, dommage !) pour éviter la casse lors des pics à 40°C du mois de juin, mais globalement le jardin a tenu le choc car les buttes ont ce gros avantage d'emmagasiner l'eau dans le bois et le broyat. Les pieds de tomates ont généreusement donné jusqu'à début décembre, tout comme les fleurs de tabac qui ont été récoltées de septembre à décembre.

En ce qui concerne les traitements curatifs et préventifs, la propriétaire a suivi les traitements préconisés : décoction de prêle et infusion d'ortie pour attaquer sereinement le printemps, suivi d'un extrait fermenté de consoude au mois de juin pour booster la fructification. On a dû réaliser un traitement à base d'absinthe (infusion) pour faire fuir les punaises des pieds de tomate. L'absinthe était disponible sur place car cette dernière avait été té plantée au potager, tout comme la consoude qui sont fortement recommandée au potager : la première en fongicide et la seconde en biostimulant. Les associations de fleurs, plantes mellifères et potagères ont permis de réduire les risques de maladie pour le plus grand plaisir de nos sens.

Les point + de la propriétaire :

  • Un sol nettement amélioré

  • Moins de désherbage mais désherbage quand même

  • Moins d'arrosage sauf pendant les pics de chaleur

  • Des récoltes tardives

  • Des plants sains et résistants (notamment aux punaises)


Les moins - du propriétaire :

  • La désillusion du désherbage. J'ai dû avoir un discours trop optimiste...

  • Les buttes ont attiré les sangliers car ils raffolent de la macrofaune d'un beau sol riche de vie. Quand on vit près d'une forêt et sans clôture, une protection du potager s'impose, voir article sur la clôture sanglier ici.

  • La présence de quelques limaces bien gloutonnes, sans remède également sauf si on les ramasse à la main ou si on a des poules/canards qui s'en charge pour nous.

  • Choix du propriétaire de ne pas tailler les gourmands des pieds de tomate qui au final a donné un côté un peu bordélique et qui a rendu le tuteurage compliqué (voir photos !). Cependant les pieds de tomate étaient ultra vigoureux...

Début de saison 2020 :

Choix de remplacer le broyat par des sac en toile de jute. Les plus : limite très bien l'enherbement, les moins : laisse des ficelles en fibres plastiques au sol, dessèche le sol qui va se tasser et se craqueler, vieilli assez mal avec une durée de vie de 1 an.

Printemps 2020 à venir !



© 2018 crée par Marie Stephan - Ça Grouille SAS - 06610 La Gaude