5 tests pour analyser son sol


Analyser son sol avant de se lancer dans la mise en place de son potager est essentiel. Pourquoi ? Simplement pour utiliser les techniques de culture appropriées (buttes, planches...), planifier une amélioration de son sol sur plusieurs années en fonction des carences, choisir un paillage et un compost approprié, choisir des cultures qui seront adaptées avec la double fonction de produire et d'améliorer votre sol.


Voici 5 tests qui vous permettront déjà d'analyser la texture et la structure de votre sol, l'équilibre Carbone/Azot (C/N) et la teneur en calcaire. Je vous conseille, si vous le pouvez, de faire appel à un botaniste afin d'analyser le sol par l'observation des plantes bio-indicatrices. Ces dernières permettront d'avoir des indications essentielles sur la qualité du sol et de détecter des traces potentielles de polluants (pesticides, insecticides et autres produits phytosanitaires).



1. Test de carottage : analyse des horizons (structure du sol)

Outils : une tarière manuelle, un mètre, un sac d'1,5 de long. Si vous n'avez pas de tarière, il faudra faire un trou à la pelle.


Il s'agit de faire un carottage à l'aide d'une tarière sur 1 mètre de profondeur et de disposer le carottage sur un plastique en respectant la continuité des strates prélevées. Cela permettra d'analyser les différents horizons de votre sol. Le sol cultivable (litière humifère) est situé dans les horizons O et A et correspond aux premiers centimètres de votre sol. Les horizons humifères sont les horizons les plus riches en êtres vivants. Si ces horizons sont très fins, il faudra amender votre sol pour augmenter sa fertilité.


Lors du carottage, ce sera l'occasion d'observer le développement racinaire de la végétation (superficiel ou profond), la couleur et la granularité du sol, la présence de micro-organismes et de vers de terre, etc.

Un exemple de réflexion à avoir : si à quelques centimètres vous observer une structure grumeleuse et fertile, il serait dommage de placer à cet endroit des buttes type Morez qui rendraient cette fertilité inaccessible à vos plantations. Les buttes Morez sont par contre très adaptées aux sols compacts ou sableux sur une profondeur importante.


Exemple de carottages sur des sols des 4 coins de France (jardins des animateurs Agroécologie 2018) :


Pour avoir plus d'information sur les horizons du sol cliquez sur les liens suivants:

2. Test de texture du sol


Outils : bocal en verre, de l'eau.


Le sol peut avoir plusieurs textures : sableux, limoneux, argileux, ou un mixe de ces trois textures. Il existe un test facile afin d'analyser la texture du sol. Il suffit de prélever un échantillon de votre sol et de le mélanger avec de l'eau dans un bocal en verre. Après avoir bien secoué, laissez décanter le mélange. Vous observerez en suite plusieurs strates empilées les unes sur les autres. Les couches les plus épaisses sont les sables localisés au fond du bocal, suivies des limons un peu plus fins et des argiles. Les argiles peuvent rester longtemps en suspensions (floculation) avant de se déposer en fine couche sur le haut des strates. On peut observer en surface d'autres particules en suspension qui sont en général de la matière organique.

A partir de ce constat vous pouvez vous référer au triangle des textures du sol (photo ci-dessous) afin de définir les pourcentage de chaque texture. Dans le sud de la France autour de Nice, nous observons essentiellement des sols argilo-calcaires, sauf autour des lits de rivières ou le sol sera plutôt limoneux.

Quelques ordres de grandeur sur la granulométrie du sol :

  • Sables : > 50 µm

  • Limons : de 50 µm à 2 µm

  • Argiles : < 2 µm

3. Test de lessivage


Outils : bouteille en plastique coupée avec des trous de 2 mm dans le bouchon et un bocal transparent.


Mettez un échantillon de terre dans l’entonnoir positionné au-dessus d'un bocal en verre. Versez ensuite un verre d'eau et observez. Il y a colmatage si l'eau ne ruisselle pas. Le sol est lessivé si la couleur de l'eau est foncée, c'est à dire chargée en